La Compagnie

La compagnie Rouge Virgule est née en 2014.

Son axe de travail est de créer du théâtre vivant et contemporain, à la fois exigeant et accessible à tous. Ses créations manient l’abstraction et le décalage et témoignent des mouvements de nos sociétés. Nous aimons surprendre le public, à travers notamment des choix musicaux inattendus, des esthétiques affirmées et l’énergie du mouvement. Nous constituons une équipe dès la phase d’écriture : artistes plasticiens, musiciens, chorégraphes, créateurs lumière et auteurs.

Tout au long du travail de création, nous proposons des échanges avec le public (ateliers, lectures, sorties de résidence, bords de scène…) pour partager nos recherches et notre univers.
Notre première création « Juste un jour » (2015) est un spectacle jeune public qui s’adresse à tous dès 1 an. Fondée sur le jazz, un univers très graphique, une narration espiègle et ludique proche de la chorégraphie, la pièce est un succès et donne lieu en 2017 à une version pour l’espace public. A ce jour, ce spectacle encore en tournée dépasse les 150 représentations.

En 2016, la compagnie Rouge Virgule est lauréate de l’appel à projet du Marathon des mots à destination des collégiens. Elle propose une lecture théâtralisée de 4 nouvelles de Thomas Scotto, issues du recueil « Mi ange mi démon ».

En 2018, Rouge Virgule crée « Les liaisons numériques, théâtre en fuite 2.0 ». Ce duo tout public pour l’espace public interroge nos rapports aux réseaux sociaux et, plus généralement, révèle l’étrangeté de nos activités et échanges liés aux technologies numériques.

Actuellement en tournée, cette pièce est le fruit d’un minutieux travail de documentation : enquêtes, lectures, échanges avec des chercheurs, en partenariat avec le Quai des Savoirs. Tissée d’extraits de textes de Matt Hartley, Sylvain Renard et Alexandra Badea – auteurs qui interrogent nos relations sur les réseaux -, la traversée proposée repose aussi sur une commande passée à Éric Arlix, et questionne globalement l’économie mondialisée dans laquelle s’inscrit le social media.

Direction artistique

Catherine Mouton

Après une double formation d'ingénieur et de gestion à l'ESSEC, elle travaille pendant 15 ans comme consultante et formatrice en France et à l'étranger, tout en se passionnant pour la musique et le chant.

En 2003, elle choisit une formation professionnelle au jeu dramatique (Cie Lohengrin, Toulouse). Elle poursuit sa formation avec le Théâtre du mouvement, Sylviane Fortuny, Les Tréteaux de France, le Bataclown, Amadeus Rocket. Elle travaille la danse contemporaine avec la Cie Emmanuel Grivet et la voix avec le Roy Hart Theatre et Music'halle.

En 2005, elle a créé la Cie Les petits chemins où elle co-met en scène et interprète des spectacles pour le jeune et très jeune public : Sur les flots, Je viens avec toi, La dune dans nos valises, Souliers de sable. Elle joue également avec Enfance toute culture : Remue-Manège, A vive allure.

Depuis 2004, avec la Cie Canal'Art, elle crée des happenings, des formes éphémères, des théâtre-débats et anime des formations.

Valérie Surdey

Comédienne, elle a joué pour le Groupe Merci, Carnage Productions et les Francs Glaçons. Elle a travaillé la marionnette et l'objet avec Les Poupées barbares et la Cie Pelele. En 2008, elle co-met en scène « Rue des Dames de la Cie La Passante qu'elle joue en France et à l'étranger.

Elle monte Le Papalagui d'E. Scheurmann (2007) et Conspiration Carmin de J.S. Sinisterra (2012) avec le Théâtre du Tintouin. En 2016, elle est assistante de mise en scène de Didier Ruiz, Cie des Hommes pour la création « 2017 comme possible ».

Elle se forme au jeu dramatique avec René Gouzenne, les ateliers de recherche du Groupe Merci, Oskar Gomez Matta, Jean-Michel Rabeux, Eve Ensler, Sylviane Fortuny, Robin Renucci et Bonaventure Gacon. Elle se forme au chant avec le Panthéâtre, Voix Express et Music'halle. Elle se questionne sur l'espace public avec la ktha compagnie.

Valérie est diplômé de maîtrise d'études théâtrales (Université Jean Jaurès, Toulouse).

Artistes complices

Myrhiel Grosbard Salim

Vocaliste, chanteuse polyvalente et « polyglot-trotteuse »,elle chante la musique jazz, la chanson, les musiques du monde ou les musiques improvisées du solo au grand orchestre ,en passant par le groupe vocal et aime croiser les arts..lors de rencontres multidisciplinaires(musique/danse, musique/peinture, musique/ théâtre etc..)
Titulaire d’ un D.E jazz elle enseigne aussi le jazz vocal tant aux amateurs qu’ aux professionnels en Occitanie depuis de nombreuses années.

Nathalie Pagnac

Débuts en région toulousaine (Le Pavé, Arène théâtre, etc.), puis 5 ans sur les route avec la marionnettiste Ilka Schönbein, 10 ans de théâtre de rue (le Phun, Les Chiennes Nationales), et de la poésie (crée Murex en 2013) ! Depuis 2019, elle joue dans hélas de Nicole Genovese. En 2020 : création de Membre (par Membres), et de La Nuit du théâtre avec Le Phun.

Hélène Sarrazin

Comédienne depuis 1986, metteur en scène, et engagée dans la transmission à tous les publics.
Elle participe comme interprète à une quarantaine de spectacles : théâtre « de texte », d’improvisation, musical, théâtre de rue… Elle a mis en scène des auteurs classiques ou contemporains, des créations de théâtre-cirque, et dirigé le travail scénique de spectacle musicaux.
De nombreuses compagnies font appel à elle ces dernières années pour une collaboration artistique en cours de projet, en particulier à la direction d’acteur.

Caroline Delannoy

Plasticienne et scénographe, elle alterne des périodes de travail personnel et d’expositions, et un travail très plastique de décors, scénographie et costumes avec des compagnies de théâtre, de danse, de marionnettes. Elle crée ces dernières années les costumes de Juste un jour et Des liaisons numériques pour la Cie Rouge Virgule, du film « les Ogres » de Léa Fehner, de la cie Agit (Le Cabaret Tchekhov, Poucet, Jacques et son maitre, …), et de la compagnie de danse contemporaine Yikodancefaso.

Hervé Baret

Constructeur, inventeur.
Créateur de décors, de mécanismes et structures, travail de formes.
Doté de plusieurs formations, notamment en électricité et travail du métal, travail du bois, couture, cordiste, design, effets spéciaux.
"Concrétiseur" hors norme pour Dans le sens opposé, il travaille comme scénographe et constructeur pour l'Usine, Le Phun, La Ménagerie, La Machine, Les Abattoirs à Toulouse, le TNT, Déco Diffusion, Carnage Production, Elodie Lefèvre, Joao Cirque, Rouge Virgule.

François Boutibou

Formation musicale à la guitare classique et sud américaine puis à la guitare électrique.
Formation d’enregistrement, mixage, mastering et MAO, numérique et analogique et aux techniques d'écritures de musique de film.
Autodidacte pour l’apprentissage du piano, de l'accordéon, des percussions et du chant.
Création musicale pour les compagnies Garniouze Inc, La Hurlante, Lonely Circus, les Francs Glaçons, Le Nom Du Titre, Albemuth, Pélélé, T.I.C, Killin’ Théâtre, Nickel Chrom’ et L’AGIT.

Cyril Monteil

Premières régies à 14 ans sur les créations de son père, metteur en scène et acteur. Passionné d’images et de spectacles, il fonde MAMA Productions en 1995, qui produit des courts-métrages avec des jeunes de cités. Régisseur et créateur lumières de spectacles (théâtre, danse, musique) avec une spécialisation multimédia. Régisseur et électricien sur différents films et courts métrages. Il fut pendant dix ans le directeur technique et créateur lumière pour la compagnie Groupe Merci à Toulouse. Actuellement embarqué dans des aventures de cirque avec le Cirque Pardi! et Baro d’Evel Cirk Compagnie, il ne délaisse pas pour autant les plateaux de théâtre ni les salles de pratique de l’Université où il initie les étudiants au monde de la régie.

Fanny Léon

"Fanny, danseuse polyvalente, passionnée par la culture Hip Hop, est spécialisée en Locking.
Membre de la Compagnie Ldanse, de la Compagnie Étincelles et de différents projets solidaires, Fanny a pour but de développer la FUNK et le LOCKING à travers projets et évènements internationaux.
Sa danse et sa pédagogie sont influencées de rencontres et inspirées de diverses énergies du monde."

Caroline Blin

Bertrand Trocmé